Note de conjoncture sur nos villages. Avril 2013

Les beaux jours arrivent (enfin on l’espère !) et les jardins vont redevenir l’écrin de nos jolies villas.

La morosité ambiante, la situation économique et l’incertitude sur l’avenir plombe fâcheusement le nombre de transactions réalisés depuis ses 6 derniers mois. Voici un rapide panorama du marché de l’immobilier dans notre région.


Gattières : Les prix restent trop élevé par rapport à l’attente des acheteurs, les vendeurs de villas et de maison de village doivent s’ils veulent réaliser rapidement leurs ventes (c’est à dire dans les prochains mois) faire des baisses de prix comprises entre 5 et 15% tout dépend si le prix a été fixé par l’agent immobilier ou par le saint esprit (pour être précis, les annonces des autres biens à la vente qui ne sont toujours pas vendus ! )

L’arrivée des jours plus long, devrait aussi coïncider avec la mise sur le marché de nouveaux biens à la vente. Là aussi, les vendeurs auront-ils pris la mesure de la situation économique ?

Carros reste la ville la plus dynamique sur le plan des mises en vente et reste très attractive pour les actifs (non pas qu’ils bougent plus mais simplement ils s’activent à travailler ;o) et la proximité du bassin d’emploi de la zone industrielle de Carros-Le Broc reste l’atout majeur de cette commune.