La quête du moins cher.

Un syndic pas cher peu vous coûter très cher.

Un syndic pas cher peu vous coûter très cher.

« Monsieur le syndic, nous vous demandons des devis car nous voulons payer le moins cher possible », voilà une phrase que j’entends régulièrement. Le bon sens voudrait que l’on choisisse systématiquement le prestataire le moins cher mais dans les faits le moins cher d’aujourd’hui peut être le plus cher demain. Voici quelques exemples, vous prenez la maintenance des portes de garages, en général les prix oscilles entre 300 et 350 €/an.  La bataille entre les fournisseurs porte sur 20/30 € an alors pourquoi ne pas choisir le moins cher ? Tout simplement que le chiffre d’affaire ne se fait pas sur le contrat de maintenance mais sur l’entretien et les réparations de la porte de garage. Et là les différences sont loin d’être anodine. Les prix d’un palpeur, d’un moteur, d’une carte électronique ou tout simplement des émetteurs peuvent variés de 15, 20 voir 30%. Alors vous comprendrez mieux que les 20/30 € par an d’écart ne pèse pas lourds lorsqu’il faut changer le bras d’un portail à plusieurs milliers d’euros. Mais cet exemple est aussi valable pour les ascenseurs, l’entretien des VMC, chaufferie, etc… Alors avant de s’engager sur le contrat le moins cher il faut étudier les prix des prestations hors contrat et comparer. Mais là encore faut-il que l’on prenne le temps…Et comme on dit le temps c’est de l’argent. Alors avant de faire baisser les honoraires de votre syndic assurez vous qu’il soit suffisamment rémunéré pour le temps qu’il doit vous consacrer. Avoir des honoraires de syndic bas c’est prendre le risque que celui ne vous consacre pas suffisamment de temps et c’est ce qu’il y a de plus précieux chez un syndic.