image_pdfimage_print
Loi ALUR pour en savoir plus ...

Ministère du Logement

Le parlement et le sénat ont approuvés le texte de loi proposé par Madame le Ministre Cécile DUFLOT. Cette nouvelle loi va profondément modifier les règles qui régissent les relations entre locataires et bailleurs, entre copropriétaires et syndic et aussi les règles qui régissent les métiers d’agent immobilier, de syndic de copropriété et de gérant d’immeuble. La loi porte sur d’autres sujets comme l’urbanisme mais bien modestement je me contenterai de donner mon avis sur les sujets que je connais assez bien.

Les professionnels de l’immobilier sont très remontés contre cette loi et beaucoup de particuliers ne comprennent pas pourquoi et en quoi cette loi n’est pas juste. Je vais donc taché d’expliquer les bons cotés de cette loi (si si il y en a) et les mauvais cotés mais aussi les effets pervers sur le marché de l’immobilier.

Voici les points que je vais aborder au fil du temps.
Read More →

Avec l’ouverture de l’agence de CARROS, nous recherchons activement un ou une agent immobilier expérimenté(e), avec un statut d’agent commercial (auto-entrepreneur accepté). Sa mission répondre à la demande des clients de Carros et sa région suite à l’ouverture de notre agence immobilière.

La rémunération est calculée en fonction de l’expérience du candidat(e).

Ci-dessous un article qui permet de comprendre le nouveau dispositif fiscal concernant les plus values immobilières.

En quelques lignes :

A partir de 22 années de détention, il n’y pas d’impôt sur la plus value immobilière, mais la plus value reste assujettie aux prélèvements sociaux ce qui m’empêche de dire que nous revenons avant la loi promulgué sous l’ancien Président de la République qui avait eu à l’époque la mauvaise idée de rallonger à 30 années la durée de détention d’un bien immobilier pour être exonéré sur la taxe sur les plus values immobilières.

Et si vous vendez avant AOUT 2014, vous bénéficiez d’un abattement sur l’assiette de l’impôt de 25%, alors c’est le moment ou jamais de vendre ses biens immobiliers (hors résidence principale, car elle a toujours été exonérée).

Et pour ceux qui pensent qu’il vaut mieux attendre … pourquoi pas un changement de majorité politique, un simple rappel sur le fait que l’alourdissement des impôts sur les plus values immobilières a été voté par la majorité UMP et sous la Présidence de Mr SARKOZY… Alors mieux vaut tenir que courir.

******* extrait *****

Le nouveau barème fiscal des plus-values immobilières, particulièrement favorable aux vendeurs, vient d’être dévoilé par l’administration fiscale.
BOI-RFPI-PVI-20-20 du 9 août 2013

La réforme sur le calcul des plus-values immobilières annoncée par le Président de la République sera applicable à compter du 1er septembre 2013. Les dispositions prises se révèlent, à ce titre, particulièrement favorables aux propriétaires qui souhaitent vendre leur bien immobilier.

 

Précision :  ces mesures seront intégrées dans le projet de loi de finances pour 2014.

L’abattement pour durée de détention

Les modalités de calcul de l’abattement sur les plus-values immobilières, qui varie selon la durée de détention du bien immobilier, viennent d’être modifiées pour les biens autres que les terrains à bâtir (et autres que la résidence principale).

 

Important :  les modalités de calcul de l’abattement pour durée de détention concernant les cessions de terrains à bâtir ou de droits s’y rapportant demeurent identiques à celles applicables pour les cessions réalisées du 1er février 2012 au 31 août 2013.

Cette nouvelle réforme établit une distinction pour les modalités de détermination de l’assiette imposable des plus-values immobilières à l’impôt sur le revenu (au taux de 19 %) et aux prélèvements sociaux (au taux de 15,5 %).

En matière d’impôt sur le revenu

À partir du 1er septembre prochain, l’abattement pour durée de détention conduira à une exonération totale de l’impôt sur le revenu au bout de 22 ans (contre 30 ans précédemment) Ainsi, pour la détermination du montant imposable à l’impôt sur le revenu des plus-values immobilières, l’abattement pour durée de détention sera de :

– 6 % pour chaque année de détention au-delà de la 5ème et jusqu’à la 21ème ;

– 4 % au terme de la 22ème année de détention.

En matière de prélèvements sociaux

Pour la détermination du montant imposable aux prélèvements sociaux des plus-values immobilières, les modalités de calcul de l’abattement pour durée de détention est moins favorable. L’abattement s’établira à :

– 1,65 % pour chaque année de détention au-delà de la 5ème et jusqu’à la 21ème ;

– 1,60 % pour la 22ème année de détention ;

– 9 % pour chaque année au-delà de la 22ème.

Au total, l’exonération des prélèvements sociaux demeurera ainsi acquise au-delà d’un délai de détention de 30 ans.

Un abattement temporaire de 25 %  

Les plus-values réalisées lors de la cession de biens immobiliers ou de droits s’y rapportant (bureaux, logements, constructions, terres, usufruit, nue-propriété…), intervenant à compter du 1er septembre 2013 et jusqu’au 31 aout 2014, bénéficieront d’un abattement exceptionnel de 25 % et ce, quelle que soit la durée de détention du bien.

 

À savoir :  l’abattement exceptionnel est calculé sur l’assiette nette imposable des plus-values immobilières. Il est en conséquence appliqué une fois pris en compte l’abattement pour durée de détention.

Autre bonne nouvelle pour le vendeur, l’abattement exceptionnel est applicable pour la détermination de l’assiette imposable à l’impôt sur le revenu mais également aux prélèvements sociaux.

Cet abattement exceptionnel ne s’applique toutefois pas aux cessions réalisées par le cédant au profit de son conjoint, de son partenaire pacsé, de son concubin notoire, d’un ascendant ou d’un descendant ou de l’une ou plusieurs des personnes précitées. Il en est de même lorsque la cession concerne une société (une SCI notamment) dont l’une de ces personnes est associée ou le devient à l’occasion de cette cession.

 

À noter :  sont aussi exclus de ce dispositif les terrains à bâtir ou les droits s’y rapportant, les droits représentatifs d’un patrimoine fiduciaire ainsi que les cessions de parts de sociétés à prépondérance immobilière et de fonds de placement immobilier.

Article du 21/08/2013 – © Copyright SID Presse – 2013

Voilà il ne reste plus que quelques jours avant l’ouverture de la nouvelle agence de Carros. Bien entendu, nous avions déjà un site internet http://www.100immo.fr que nous allons amélioré dans les prochaines semaines mais il était important pour notre développement d’ouvrir un nouvelle agence immobilière sur Carros (06). A partir du 2 septembre, Catherine Rigato et Marie-Laure Cazaux pourront recevoir nos clients sur ce nouveau point d’accueil après celui de Gattières que nous avons ouvert fin 2008. La question que l’on me pose souvent c’est pourquoi ouvrir une nouvelle agence sur Carros alors qu’il y en a déjà Trois, que l’immobilier va mal et que vous avez déjà une agence à 5 km de là. Pour faire simple dans ma réponse, voici les éléments qui nous ont fait faire ce choix.

100%immo, propose des services qu’aucune des autres agences de Carros n’est en mesure d’offrir. 100%immo c’est la plus large gamme de services immobilier possible, puisque en plus de la vente et de la location, nous proposons de gérer les locations avec une offre commerciale ultra compétitive tant sur la qualité des garanties proposées (assurance risque locatif) que sur leurs couts.
Nous proposons nos services de syndic de copropriété dans une ville ou seuls les syndics venant de Nice, St Laurent, Cagnes et même Antibes venaient proposer leurs services. Maintenant les copropriétaires de Carros trouveront dans la ville un syndic de copropriété professionnel.

Sans parler du conseil sur la gestion de patrimoine immobilier tant sur le plan juridique, fiscal et bien entendu financier.

100%immo est le fruit de plus de 25 années d’expérience dans les métiers de l’immobilier et d’un savoir faire innovant au service exclusif de nos clients.

Alors rendez-vous à Carros, le 2 septembre pour nous rencontrer et parler de vos projets …

Agence immobiliere a carros 04 22 13 54 00

 

Souvent les vendeurs nous interrogent sur l’état du marché, le juste prix de leurs biens. Cette demande légitime était il y a encore 2/3 ans facile à satisfaire car bien que la crise fut amorcée l’économie de la zone euro n’en était pas encore arrivée ou nous sommes aujourd’hui.

Aujourd’hui, le marché c’est complétement retourné en moins de 3 ans en passant d’un marché de vendeurs (ceux-ci dictant leurs conditions) à un marché d’acheteurs. Nous devons prendre en compte cette considération car nous le verrons plus loin, cette situation sera décisive dans l’approche du prix de vente si l’on passe coup sur coup du statut de vendeur à celui d’acheteur.

L’approche de l’agent immobilier sera de connaitre les motivations du vendeur. A cette question pourquoi vendez-vous ? 3 réponses sont possible …

La première, je vends pour acheter plus grand ou plus petit, pour me rapprocher du centre ville ou pour acheter deux autres logements (suite à un divorce par exemple)La deuxième, je vends car je viens d’hériter et je veux monétiser mon patrimoine immobilier …
La troisième, pour des raisons économiques, exemple  « je ne peux plus payer le prêt relais… »

Pour le troisième cas, pas de solution, plus vite le bien sera vendu plus la perte sera limitée, il convient donc d’adopter un profil  » bonne affaire à faire » car à ce rythme la baisse des prix va s’accentuer dans les prochains mois. Pour le vendeur il faut vraiment créer un appel d’air en démarquant son bien des autres mis en vente.
Pour le deuxième car, soit vous avez les moyens d’attendre 2/3 ans et dans se cas mettez en location votre logement et attendez des jours meilleurs. N’oubliez pas que sur le long terme l’immobilier est le placement le plus sur.

Enfin pour le premier cas qui est le plus courant aussi, nous vous conseillons ceci.  Votre position de vendeur est provisoire et il faut que cette situation soit la plus brève possible, fiez-vous à l’estimation de votre agent immobilier (faite il y a moins de 3 mois bien sur) et écoutez ses conseils car il faudra être réactif et en veille par rapport aux autres biens mis sur le marché et surtout si vous avez le bonheur d’avoir une offre, mettez votre orgueil de coté et rappelez vous que vous allez bientôt devenir un acheteur ! Et oui, car si en plus votre projet vous transporte vers d’autres régions en France, vous allez vous apercevoir que les prix ont encore plus chutés et que si vous aviez accordé 15% de remise sur le prix que vous vous étiez fixé, en achetant dans le sud-ouest, en région centre ou en Bretagne, vous vous apercevrez que le prix ont encore plus baissé et que finalement votre pouvoir d’achat est non seulement le même qu’il y 3 ans mais dans certains cas votre pouvoir d’achat est encore meilleur.